Cohérence cardiaque

Depuis plusieurs années, on entend de plus en plus souvent parler de la cohérence cardiaque, dont les bienfaits ont été prouvés par plusieurs études scientifiques très sérieuses. Cette méthode de contrôle des rythmes cardiaques a été découverte par des chercheurs américains, puis rendue largement publique par le Dr David Servan-Schreiber, le même qui a lancé la « mode » des oméga-3 et a averti le grand public des potentiels dangers sur les neurones du téléphone cellulaire.

Depuis, de nombreux physiciens partout dans le monde préconisent la pratique de cette forme facile de relaxation dont les bienfaits semblent prometteurs. Mais en quoi consiste exactement la cohérence cardiaque ? Tâchons d’y voir un peu plus clair…

La cohérence cardiaque, qu’est-ce que c’est ?

On sait tous que notre cerveau a une influence directe sur notre cœur : la preuve, c’est qu’il se met à battre de plus en plus vite lorsque nous vivons une émotion forte (positive ou négative), lorsque nous avons peur, lorsque nous sommes en colère ou particulièrement enthousiastes.

Par contre, peu d’entre nous se doutent que l’inverse est aussi vrai : la vitesse des battements de notre cœur a aussi une influence sur notre cerveau et lorsque l’on arrive à la modifier, elle peut influencer grandement nos émotions.

Si nous prenons notre pouls à la main, nous avons une idée approximative de sa vitesse, mais lorsque l’on analyse la fréquence cardiaque avec un capteur, on peut se rendre compte que notre cœur ralentit et accélère en permanence. La cohérence cardiaque est donc une manière de régulariser la vitesse des battements de notre cœur. Et en parvenant à accorder notre cœur et notre cerveau, les chercheurs affirment que de nombreux bienfaits apparaissent.

Comment pratiquer la cohérence cardiaque ?

Mais comment est-il possible d’avoir une influence sur notre vitesse cardiaque, de la rendre régulière ? La réponse est simple : avec notre respiration. En effet, les chercheurs ont découvert que la vitesse de notre respiration est directement liée à celle de nos battements cardiaques.

Il semblerait que le nombre moyen de respirations complètes qui est lié aux émotions positives et au bien-être se situe entre 5 et 7 par minute, selon les personnes. Par « respirations complètes », nous voulons dire une inspiration longue et profonde et une expiration totale : le cycle est d’environ 10 secondes en tout (5 secondes d’inspiration, 5 secondes d’expiration.)

Ainsi, pour pratiquer la cohérence cardiaque de manière efficace, il faut parvenir à modifier notre respiration pendant aussi peu que 5 minutes par période, 3 fois par jour. De nombreux fichiers vidéos et audios sont disponibles sur le net pour vous aider à atteindre la bonne vitesse de respiration (voir plus bas), mais après quelques jours il semblerait que celle-ci devienne instinctive et qu’il soit possible de se mettre soi-même, quand on le souhaite, en situation de cohérence cardiaque.

Pourquoi la cohérence cardiaque fonctionne ?

Lorsque nous pensons à des choses positives, lorsque nous voyons des paysages qui nous touchent ou écoutons une chanson, lorsque nous nous rappelons des beaux moments de notre vie, notre cœur et notre cerveau fonctionnent en parfaite cohérence. Dans les cas contraires, c’est-à-dire lorsque les émotions négatives prennent le dessus, le cerveau et le cœur ne sont pas accordés et les courbes qui sont relevées par les capteurs enregistrent un chaos total : il n’y a aucune régularité.

Pourtant, la régularité respiratoire (et donc cardiaque) permet à toutes les fonctions vitales de notre corps d’être en harmonie : libération des hormones, tension artérielle, digestion, gestion du stress, système immunitaire, etc.

Quels sont les effets de la cohérence cardiaque ?

Lorsque nous parvenons à contrôler et régulariser nos battements cardiaques, toutes nos fonctions biologiques vitales s’harmonisent et les effets d’aussi peu que 5 minutes durent plusieurs heures. Ces conséquences de la pratique de la cohérence cardiaque sont multiples :

Sensation immédiate de bien-être et de calme
Augmentation de l’efficacité du système immunitaire
Augmentation de l’attention et de la concentration
Diminution de la douleur
Diminution de la réactivité émotive
Diminution des troubles du sommeil et de l’anxiété
Meilleure gestion du stress
Perte de poids
Harmonisation des différents systèmes du corps (respiratoire, immunitaire, cardiaque et digestif)
Augmentation dans des proportions très importantes du taux de DHEA (hormone de la jeunesse), qui peut aider à ralentir le vieillissement.
Baisse de la tension artérielle chez les hypertendus

 

Source : http://www.canalvie.com/sante-beaute/bien-etre/articles-bien-etre/coherence-cardiaque-1.1323589

La Cohérence Cardiaque, comment …

Pour introduire la Cohérence Cardiaque dans un objectif de mieux-être il vaut mieux commencer par la méthode la plus simple possible.

Le plus simple, c’est d’utiliser l’induction respiratoire, et elle est conseillée à tous dans un premier temps, elle peut même suffire à la majorité des personnes désirant pratiquer la Cohérence Cardiaque.

Pour cela adopter la règle simple du 365 :

La méthode du 365 :

3 fois par jour

S’installer confortablement et respirer 6 fois par minute

Pendant 5 minutes

Source : https://www.coherenceinfo.com/

La respirothèque

Durée d’inspiration et d’expiration programmées selon le but à atteindre

Equilibre : 5 secondes d’inspiration, 5 secondes d’expiration (0,10 Hz)
Equilibre + : 5 secondes d’inspiration, 6 secondes d’expiration (0,09 Hz)
Equilibrelax : 4 secondes d’inspiration, 6 secondes d’expiration (0,10 Hz)
Equilibretonus : 6 secondes d’inspiration, 4 secondes d’expiration (0,10 Hz)

Vous trouverez sur le site « Cohérence Info » des guides respiratoires vidéos pour chaque type de respiration.

Source : https://www.coherenceinfo.com/pratiquer-la-coherence-cardiaque/respirotheque/

Exercice

L’exercice de base, proposé dans cette vidéo, a de nombreux effets positifs sur la santé et le bien-être, comme favoriser le recentrage et stabiliser les émotions. Ses bienfaits se font sentir pendant environ cinq heures.

Au bout de deux semaines de pratique quotidienne, la chimie du sang change. Il faut deux mois, en pratiquant trois fois par jour, pour obtenir le maximum des effets bénéfiques.

Cet exercice se pratique en position assise, le dos droit et les pieds au sol.

Il s’agit de respirer calmement (six respirations par minute) pendant cinq minutes.

Pour une efficacité optimale, il est conseillé de faire cette pratique trois fois par jour.

Afin d’amplifier les bienfaits de cette pratique respiratoire, il est possible d’y associer la visualisation positive, et aussi de se positionner dans un sentiment de joie.

Si vous souhaitez apprendre à respirer de manière à réduire la vitesse de vos battements cardiaques, il est possible de télécharger gratuitement des applications pour votre téléphone intelligent :

CardioZen (Android et Apple)

RespiRelax (Apple)

Respiroguide (Android et Apple)