Méditation 3G

Faut-il nécessairement des années de pratique méditative pour obtenir des résultats ?

Non, en tout cas pas depuis que la méditation 3G a été développée. Elle utilise des sons pour influer sur les ondes cérébrales et atteindre un état proche de celui que les méditants les plus accomplis atteignent. Les études scientifiques ont été mises au service du bien-être et de la relaxation et grâce à des études poussées sur l’état de méditation profonde, les méthodes pour l’atteindre sont maintenant plus simple. C’est ce que propose la méditation 3G. Cette méditation 3ème génération vient après les philosophies ancestrales et la vague du new-age. Il s’agit maintenant de mêler les sciences aux recherches spirituelles pour permettre à l’humain d’avancer dans un domaine encore trop délaissé.

Que permet la méditation 3G ?

La méditation 3G agit sur les ondes cérébrales pour les modifier. Elles créent ainsi artificiellement l’état que connaissent les méditants les plus expérimentés, vous permettant de connaître le même état vous aussi. Vous atteignez ainsi une concentration profonde par la réduction de vos ondes cérébrales. Les idées vous assaillent moins, les pensées ne viennent plus polluer vos tentatives de relaxation, de faire le vide.

En répétant régulièrement les séances de méditation 3G, vous atteindrez de plus en plus facilement des états de relaxation intense. Vous pourrez ensuite les approfondir, et toucher à un état proche de la méditation elle-même. En reproduisant artificiellement ce que connaît le méditant, vous pourrez utiliser la concentration résultante pour résoudre des problèmes, pour apporter des réponses à des questions importantes, pour découvrir un nouvel aspect à ce que vous pensiez si bien connaître.

Les limites de la méditation 3G

Le nom de méditation 3G vient de ce que la méthode s’inspire de l’état des méditants et vous permet de le retrouver rapidement. Il ne s’agit pourtant pas d’une méditation, mais d’un état de conscience modifiée, comme l’hypnose par exemple. Vous connaîtrez cependant des situations très proches, et la pratique de la méditation sous une autre forme sera grandement facilitée. Vous aurez déjà visualisé le but à atteindre, vous le reconnaîtrez plus facilement, vous ne le laisserez pas passer lorsqu’il sera là, au contraire de beaucoup de méditants qui cherchent ce qu’ils ont déjà connu sans le savoir.

Certaines personnes sensibles connaissent cependant des problèmes à l’expérimentation de la méditation 3G. Trop vite plongées dans un état totalement nouveau et relativement intense, elles ont l’impression de perdre pied, sont effrayées par ce qu’elles découvrent, par l’état dans lequel elles se trouvent plongées. La méditation classique permet, au contraire, de cheminer à son rythme, de se former et de s’habituer à mesure que l’on découvre de nouveaux aspects de sa personne et ses possibilités.

La méditation 3G permet-elle de se passer des autres techniques de méditation ?

Puisqu’il ne s’agit pas vraiment de méditation mais d’un état modifié de conscience, la méditation 3G gagne grandement à être pratiquée en parallèle d’une pratique méditative commune, sous la forme qui vous intéresse. L’alliance des deux vous permettra de cheminer plus rapidement vers la découverte de votre être profond, vers une méditation intense. La méthode de troisième génération sera le parfait accompagnement du méditant débutant qui ne veut pas consacrer des heures à une pratique souvent austère pour qui commence à cheminer. Elle lui permettra de gagner un temps considérable.

Si vous n’êtes pas intéressé outre mesure par le chemin spirituel de la méditation, la pratique des techniques 3G sera suffisante. Elle vous permettra de vous relaxer, de vous offrir un moment de retour sur vous, d’expérimenter des états nouveaux, ouvrant potentiellement, mais pas nécessairement, la voie à des recherches plus personnelles vers la spiritualité. Seules vos envies et vos attentes peuvent vous guider. N’espérez pas devenir un méditant expérimenté par la seule pratique de la méditation 3G. L’expérience ne s’acquiert toujours pas autrement que par la pratique. Mais vous connaîtrez maintenant les moyens de connaître très rapidement des progrès.

 

Source : http://www.techniquesdemeditation.com/meditation-3g-faut-il-necessairement-des-annees-de-pratique-meditative-pour-obtenir-des-resultats/

De la théorie à la pratique.

L’enseignant Claude Cléret propose un coffret Méditation3G proposant, entre autres, près de quatre heures de musique incorporant les trois fréquences de méditation.

Pour en savoir plus, je vous conseille de consulter son site www.meditation3g.com/tpe.html

Vous trouverez ici les extraits audios correspondants aux trois fréquences (Alpha – Delta – Thêta) que vous pouvez utiliser, en état, en accompagnement sonore lors de vos méditations de pleine conscience.

Pour mémoire :

onde Alpha = relaxation, concentration
onde Thêta = méditation profonde
onde Delta = méditation très profonde, sommeil

Si vous souhaitez suivre un « chemin », vous voudrez d’abord commencer par Alpha, pendant quelques jours. L’idée étant de voir votre réaction car pour certaines personnes, c’est déjà beaucoup, pour d’autres c’est superficiel.

Passez ensuite à Thêta. Thêta est privilégiée pour la méditation profonde. Mais elle peut aussi « remuer » profondément. Entre quelques jours et quelques semaines vous passerez probablement par une période de guérison émotionnelle, plus ou moins marquée. Cela permettra à votre méditation de faire un bond en avant, car vous vous serez débarrassé de vos « choses à évacuer ».

Ensuite, vous pourrez essayer Delta. Mais il est plus difficile de trouver le bon équilibre entre veille et sommeil. Il faut donc un peu de pratique !