Sophrologie

Le Pr Alfonso Caycedo, neuro-psychiatre, professeur agrégé de psychiatrie de la faculté de médecine de Barcelone, né le 19 novembre 1932 à Bogota en Colombie au sein d’une famille Espagnole d’origine Basque est décédé le 11 septembre 2017 à 84 ans.

En 1960, il est le créateur de la sophrologie, qu’il nomme plus tard sophrologie caycédienne.

Qu’est-ce que la sophrologie

 

Littéralement le mot sophrologie signifie « étude de l’harmonisation de la conscience » :

SOS PHREN LOGOS

Son but est en fait tout simplement de rétablir l’harmonie entre le corps et l’esprit.
C’est une recherche de sérénité, de paix intérieure dans un but d’augmenter son bien-être au quotidien.

Cet outil peut être utilisé de différentes manières :

1) à titre thérapeutique, pour gérer le stress, les angoisses, les troubles du sommeil…

2) à titre pédagogique, en préparation mentale pour préparer un examen, une compétition sportive, une intervention chirurgicale

3) comme philosophie de vie privilégiant l’instant présent, et tous les petits bonheurs simples.

Comment cela fonctionne t’il ?

En sophrologie, l’être est considéré dans sa globalité, physique et psychique étant intimement liés : les tensions psychologiques entrainent des tensions physiques et vice versa.

La relaxation va donc avoir un rôle important en sophrologie. L’objectif est d’amener le consultant dans un état de détente profonde et de lui permettre de puiser en lui les ressources présentes. Il les aura alors à sa disposition pour gérer au mieux son quotidien.

En sophrologie, on travaille toujours sur des idées positives afin de garder ensuite le bénéfice des séances et afin de pouvoir s’en servir pour mieux appréhender les différentes situations rencontrées dans la vie, en meilleure autonomie. Ainsi, pratiquer la sophrologie permet à chacun d’utiliser ses potentiels, parfois oubliés, dans des périodes où l’on rencontre des doutes, interrogations, stress, difficultés de tout ordre.

La sophrologie s’appuie sur 3 principes :

• l’intégration du schéma corporel qui est la représentation que chacun se fait de son propre corps
• le principe d’action positive (c’est renforcer la pensée positive dans le corps et l’esprit, afin de pouvoir aller de l’avant dans ses projets, se réaliser, être qui l’on est.)
• le principe de la réalité objective : il s’agit de voir les choses et les personnes comme elles sont réellement, de ne pas être dans le « trop ». Il s’agit de fixer des objectifs réalistes et réalisables, de connaitre ses propres limites

En France, la sophrologie a pénétré le secteur de la santé, notamment le domaine des pathologies chroniques. Ainsi, il n’est pas rare que des patients atteints de cancers se voient proposer, pendant ou après des traitements de chimio- ou radiothérapie, la pratique de la sophrologie comme « soin de support », elle est également utilisée dans le sport et le monde de l’entreprise.

 

La respiration et surtout ce par quoi elle se manifeste, le souffle, sont des éléments clés de la sophrologie et du processus de relaxation. Les premières séances avec un sophrologue nous font systématiquement découvrir que, si nous respirons par réflexe, nous respirons mal. Nous sous-exploitons cette fonction vitale.
Dans cette vidéo, je vous propose de découvrir les bienfaits de la respiration ventrale et de vous y exercer, ce qui constitue déjà un premier exercice de relaxation.

Vous trouverez ci-dessous quelques séances de sophrologie que j’ai enregistrées sur YouTube ainsi que l’écoute de quatre séances de sophrologie réalisées à Ecouen (95) dans le cadre d’un cours collectif dispensé par Cécilia Nozet, Thérapeute psycho corporel.