Yoga nidra

Qui est derrière le Yoga-Nidrâ ?

On doit le yoga-nidrâ à Swami Satyananda, philosophe et spécialiste en neurophysiologie. Son cursus le pousse à allier les choses de l’esprit avec des observations plus directes, et le yoga qu’il développe est à cette image. Il utilisera pour créer le yoga-nidrâ des textes très anciens et les résultats de ses recherches. Ce yoga, très accessible, trouvera toute sa place dans une Europe s’ouvrant aux pratiques spirituelles orientales, aux recherches sur les développements de soi, au travail sur l’inconscient. Face à une société où la vitesse ne cesse de devenir la norme, où l’accélération est la règle, le retour sur le sommeil trouve lui aussi toute sa place et séduit de plus en plus.

Source : http://www.techniquesdemeditation.com/yoga-nidra-un-lien-direct-avec-vous-meme/

Qu’est-ce que le Yoga-Nidrâ

Apparenté à la vaste famille du Raja Yoga (ou yoga royal), le Yoga-Nidrâ est un des plus puissants, des plus agréables, et des plus paresseux (puisqu’il se pratique avec coussins et couvertures) moyen de relaxation connu à ce jour.

Le Yoga-Nidrâ est une technique de visualisation en relaxation profonde très similaire au sommeil lent léger.

Son enseignement fut originalement pratiqué pour améliorer la santé physique et vider l’esprit afin de préparer à la méditation dans la recherche de l’éveil.

Les Hindous définissaient non pas deux, mais quatre états de conscience : les deux premiers correspondent à la veille et au sommeil, Le troisième correspond à la phase de rêve qu’ils identifiaient comme un état de conscience spécifique distinct du sommeil « calme ».

Le quatrième état yogique est appelé « sommeil conscient », c’est le Yoga-Nidrâ qui s’apparente d’un point de vue médical au stade 1 (et parfois 2) du sommeil lent.

Cet état de conscience est très semblable à ce qui se passe lors de séances de sophrologies ou d’hypnose, lorsqu’elles sont bien conduites.

Notons bien qu’il serait fallacieux de considérer le Yoga-Nidrâ comme un véritable état de sommeil (alors qu’on lit ici ou là que c’est la « maîtrise du sommeil »).

Pour autant, ces techniques de relaxation développées pendant des siècles par les maitres tantriques restent intéressantes en tant que moyens de se détendre lorsque le stress et les éléments somnotoxiques s’accompagnent d’état d’hyper-éveil cérébral incompatible avec l’endormissement.

Source : http://www.sommeil-mg.net/spip/Yoga-Nidra

Un peu de pratique pour apprécier !

La yoga nidra « à l’origine » n’a rien à voir avec une pratique visant à améliorer la qualité du sommeil même si cela peut avoir cet effet. C’est la récupération moderne de la yoga nidra qui en fait une « technique pour mieux dormir ».
La Yoga nidra est une pratique de concentration/méditation/contemplation à part entière, pratiquée en position allongée, qui permet d’accéder de manière consciente à l’inconscient. Cette technique, avec de l’expérience et selon un processus particulier, permet au pratiquant d’agir volontairement sur son inconscient en utilisant un « sankalpa » qui représente une résolution personnelle lui permettant de se rapprocher de ses aspirations.
Cette technique utilise des représentations reprises par la sophrologie. L’induction par l’enseignant, la douceur relationnelle et l’attention au corps dans l’instant présent se retrouve dans l’hypnose ericksonienne.
La yoga nidra permet d’élargir sa conscience et de développer ses potentialités latentes en cultivant des zones de notre cerveau généralement en friche. Il rééduque le sommeil et représente un pont vers l’éveil.